La Villa Kujoyama au Musée de la Chasse et de la Nature pour D’Days 2016

31 mai 2016

Jose Levy 1

Placée sous la tutelle de l’Institut Français et de l’Institut Français au Japon, la Villa Kujoyama renforce ses attaches avec Paris, en s’associant au Musée de la Chasse et de la Nature à l’occasion de D’Days 2016, marquant le début d’un important partenariat entre les deux institutions.

Perchée sur les hauteurs dominant la ville de Kyoto, inspirée de la Villa Médicis à Rome, la résidence artistique voit le jour en 1992. Des artistes et des designers séjournent à la Villa Kujoyama, prenant le temps de (re)trouver l’inspiration et de penser autrement. Poumon créatif, fenêtre dynamique sur le monde, la Villa se veut un lieu ouvert : aux rencontres et aux changements.

Après une période de fermeture, elle rouvre ses portes en 2014, grâce à la volonté de Pierre Bergé et au mécénat de la Fondation Bettencourt Schueller. Pour son inauguration, c’est José Lévy, lauréat Villa Kujoyama en 2011, qui s’en voit confier la scénographie.

Pendant D’Days, c’est de nouveau José Levy qui livre une partie des résultats de ses travaux au Japon avec « Le Veilleur » (Samouraï), une œuvre à la fois monumentale et fragile de 7 mètres de haut, inspirée de la tradition ancestrale de Nebuta, des festivals très populaires au Japon.

Autre invité : Mylinh Nguyen investit la salle d’Armes pour faire dialoguer ses chefs-d’œuvre de savoir-faire et de précision mécanique avec les réalisations ingénieuses et raffinées des anciens arquebusiers. Les « petits dieux de misère » s’inscrivent dans la continuité du travail de la créatrice autour des paradoxes et des contrastes : la grâce et le malaise, l’univers de la mécanique et celui du vivant… Conçus en collaboration avec le designer sonore Pablo Salaün, à partir d’entretiens et de sons concrets – fragments de voix, interjections, extraits de phrases, musique – ces petits dieux chuchotent un récit mystérieux aux visiteurs.

Exposition présentée en collaboration avec la Villa Kujoyama, avec le soutien de la Fondation franco-japonaise Sasakawa, de l’université d’Art et de Design de Kyoto et de l’école Camondo – Les Arts Décoratifs, et en partenariat avec les D’Days 2016

Informations :

Expositions « José Lévy à Kyoto et à Paris » et « Mylinh Nguyen : petits dieux de misère » du 31 mai au 5 juin 2016 au Musée de la Chasse et de la Nature.

Copyright photos :
Le Veilleur (Samouraï) © José Lévy
Petits dieux de misères © Nico Peltier

Musée de la Chasse et de la Nature Villa Kujoyama